Togo D2 / J3: La poire en deux, entre Agaza et Arabia

659

Agaza Football Club de Lomé et Arabia de Tabligbo se sont contentés de se partager la poire en deux, dimanche soir. C’est à l’occasion de la troisième journée du championnat national de football de deuxième division du Togo.

Agaza est cueilli à froid dès la 7è minute. Sur une erreur de placement de la défense des Verts de Tokoin, Kokou Frédéric Segbéna est à la réception d’un bon centre de Godwin Azanyitaga. Ce but matinal des Chameaux réveille les Scorpions Noirs qui acculent leur vis-à-vis. Avec beaucoup d’insistance, les deux équipes se tutoient à plusieurs reprises. 28è minute, sur une appréciable combinaison, Agbadji manque d’ouvrir le score après avoir perforé la défense des Chameaux. Sa frappe trop molle atterrit dans les bras de Kokou Paul Noudoga. Trois minutes plus tard, les Verts manquent encore de revenir dans la partie sur une tête bien mal cadrée de son attaque.

Agaza toujours entreprenant continue d’appuyer. 37è minute, sur une énième incursion, la balle centrée du côté droit est repris de volée par Komlanvi Arnaud. Ce geste qui aurait pu aboutir au plus beau but de la saison, voit la balle mourir en fracas sur la transversale de Kokou Paul Noudoga. La première mi-temps se terminera avec ce léger avantage pris par les Chameaux, sur une formation des Verts de Tokoin visiblement blessée dans son amour-propre.

À la reprise, l’insistance des Scorpions Noirs ne perd pas de son intensité. Ils prennent le dessus dans toutes les entreprises mais butent sur une horde de chameaux bien décidés à conserver leur avance. Agaza court derrière ce seul but pendant presque toute la deuxième partie de jeu. Alors que l’on joue la 87è minute de jeu, Kouyara Robert à la conclusion d’un beau mouvement d’ensemble exécute un bel amorti de la poitrine, en pivot, fixe le portier des Chameaux et place la balle hors de sa portée. Les Scorpions Noirs viennent de refaire leur retard.

Arabia de Tabligbo peut bien nourrir des regrets après ce relâchement qui leur coûte l’égalisation, à la fin du temps réglementaire. Quand à Agaza de Lomé, le nul reste bon à prendre avec à la baguette un impressionnant Arnaud Komlanvi a qui il faudra accorder une attention particulière, lors de cette saison de la D2 nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!