La sélectionneur de l’équipe nationale féminine de football dresse un bilan de la reprise des activités. Elle se projette sur la suite.

«Nous avons une compétition entre le 1er et le 06 avril, donc ce sont là les préparatifs des éliminatoires CAN 2020. Les filles sont restées à la maison pendant deux mois, sans jouer. Pour un premier regroupement, il faut bien voir leur niveau physique avant de faire le plan des séances d’entraînement et proposer des exercices.»

Tomety Kaï a des idées assez précises, sur l’état de forme de poulains: « Sur 22, s’il faut faire un match demain, je n’ai que 08 joueuses et cela m’inquiète. Cela veut dire que tout ce que nous avons fait dans les mois de décembre pour jouer le Bénin, est parti en fumée, parce qu’il n’y a pas de championnat. Il faut tout recommencer.»

La sélectionneur nationale propose des solutions: «Il faut multiplier les séances d’entraînement, et motiver les filles. Quand le mental est là, le corps désire et accepte tout qu’on lui demande de faire. Nous allons les faire travailler les mercredis, vendredis et samedis, avant le regroupement du 23 mars. »

En ce qui concerne le calendrier des activités, «Les séances de semaine vont prendre fin le 20 mars et le 23, nous irons en stage. »

Laisser un commentaire