Mani Sapol : « Je ne suis pas un garçon qui triche… »

1 786

Arrivé au soir de sa carrière, Mani Sapol s’est confié dans une interview exclusive à la rédaction de foot.tg . Sur la problématique de sa fin de carrière, l’ancien joueur de l’ASCK dit ne plus vraiment en pouvoir. Mani Sapol n’est pas un joueur qui triche, surtout sur ses capacités physiques.

À l’entame de la saison 2020-2021, le désormais ancien joueur de l’Association Sportive des Chauffeurs de la la Kozah avait annoncé sa retraite internationale à l’issue de l’exercice. Lors de la finale du championnat, disputé face à l’ASKO de Kara, l’ancien international togolais a eu droit à un standing ovation de la part de ses coéquipiers, fait révélateur de la manifestation effective de son dessein projeté.

Mani Sapol dit devoir laisser la place aux plus jeunes:

« Bien sûr, s’ils ont eux à me faire un standing ovation, je leur dit merci. Ça été une surprise puisque je ne savais pas qu’ils avaient préparé un truc pour moi mais ce qui est sûr, ils savaient que ce match c’était mon dernier match pour ma carrière. Aujourd’hui je réaffirme que c’est vraiment la fin , je ne peux pas faire tout ça et revenir en arrière . Les gens ont encore besoin de moi sur le terrain, mais je ne suis pas un garçon qui triche. Je sens que je ne peux plus donner quelque chose. J’ai dû mettre la fin pour pouvoir donner encore beaucoup de chance aux jeunes, parce que déjà nous leur mettons la pression. Si nous sommes là ça empêche beaucoup de choses pour ces jeunes. Je ne veux donc pas empêcher quoi que ce soit , et pour cela je mets fin mais je suis toujours disponible. S’ils ont besoin de moi, pour les conseils et autres, on est toujours là. »

Le départ de Mani Sapol pour la retraite suscite du regret auprès de la jeune génération qui estime en avoir encore à apprendre de lui. L’ancien joueur de Al Itihad en Lybie, s’en émeut:

« Sincèrement, je suis touché d’apprendre que les enfants regrettent mon départ, et aujourd’hui je suis content qu’ils le disent, parce que cela montre que j’ai montré beaucoup de choses, que j’étais entrain de faire de bonnes choses. Mais on ne peut pas travailler éternellement; il faut la retraite et malheureusement pour eux je suis en retraite. »

Il promet de répondre présent aux sollicitations, et de partager son expérience, à volonté :

« Comme je l’ai dit on peut toutefois se conseiller. On peut toutefois travailler ensemble quand il le faut et au moment où il le faut, mais jouer avec eux je ne pourrais plus merci .»

Pour une éventuelle reconversion, Mani Sapol se dit patient et ne veut rien précipiter. Mais assurément, il sera hors du football, pour un moment:

« Ces genres de questions on me les pose plusieurs fois. Aujourd’hui, prendre toute suite une décision de quitter le terrain c’est aller vite en besogne. Je e ne dirai pas ça, mais j’ai d’autres projets qui sont très loin du foot. Je vais essayer de les entamer mais rien ne m’empêche de venir sur un terrain en tant que coach, en tant que conseiller, manager, secrétaire, et en tant que trésorier. Pourquoi pas un jour président si j’ai les moyens? Mais actuellement, j’ai tourné la page , je vais faire autre chose que le foot. Souhaitez moi bonne chance là-bas et j’essaierai de voir ce que ça peut donner avant de revenir sur le terrain. »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!