RECEPISSE HAAC: 0058/HAAC/07-2022/PL/P -
lundi , 6 février 2023
ActualitéInterview

Razak Boukari: « Mon parcours aurait pu être mieux, mais il aurait pu être pire … »

Arrivé en fin de collaboration avec la Berrichonne de Châteauroux, Razak Boukari a disputé son premier et dernier match cette saison, avec les Castelroussins. Instant de vive émotion vécue, entouré des siens, le togolais exprime de la gratitude pour la carrière qu’il a eue; 20 ans en tout dans le club.

Promis à un bel avenir à ses débuts, Razak Boukari n’a pas eu par la suite, la grande réussite qu’on lui prédisait. Même s’il n’est pas actuellement ostensiblement question de sa fin de carrière, le parcours du togolais qui s’achève, du moins avec la Berrichonne de Châteauroux , n’a pas été de tout repos.

Un parcours laborieux avec les Castelroussins

Pur produit de la maison, Razak Boukari sur les traces de son père Sadou Boukary (1985 – 1995), a passé huit ans en Pro à Châteauroux où il a enfilé la tunique rouge, par 142 fois. Malmené par une vilaine blessure au mollet, Razak vit le cauchemar qui s’échelonne et transforme une carrière promise à une fulgurante ascension, à un relatif supplice. Son mollet mal soigné, dégénère. Les pépins s’enchaînent et sa carrière prend un coup de frein.

Un début pourtant prometteur

Entre 2004 et 2005, Razak Boukari dispute 14 match en Ligue 2 et marque 7 buts. Pour son bagage physique et technique, il aiguise l’appétit de bien de clubs. Il cède aux avances du Racing Club de Lens et découvre la Ligue 1, à 20 ans. Il y dispute 147 matchs et marque 15 buts. Il est appelé en équipe de France Espoir avant de recevoir plus tard, l’appel de la sélection nationale du Togo. Du RC Lens, Razak passe au Stade Rennais où il fait 51 matchs et marque 11 buts.

Passé en Angleterre en 2012, il devait définitivement décoller, mais la suite ne donnera pas grand-chose, entre West Ham en Premier League et Wolverhampton en Championship. Il reviendra en 2016 à Châteauroux, pour une aventure en pointillé, qui finit à présent.

Les adieux pleins d’émotions de Boukari

Le vendredi 06 mai 2022au Stade Gaston-Petit, Razak Boukari a fait ses adieux :

« Le club a fait les choses bien pour mon départ. J’ai passé vingt ans ici, huit ans en pros et douze à l’école de foot. Cet hommage m’a fait chaud au cœur. De mon côté, j’ai toujours l’impression de pouvoir apporter mais on en a décidé autrement pour moi. » a-t-il lancé avant de poursuivre en ce qui concerne la suite de sa carrière :

« J’ai longuement réfléchi pour la suite. Mon souhait était de continuer à jouer. Je n’ai pas encore décidé ce que je vais faire. Soit je prends ma retraite et je me lance dans une carrière d’éducateur, de formation au sein du club, soit je continue ailleurs ».

Sa carrière justement, Razak Boukari manifeste de la gratitude à propos, malgré tout:

« J’ai eu pas mal de pépins suite à mon passage en Angleterre. Je reste persuadé que mon parcours aurait pu être mieux, mais il aurait aussi pu être pire. J’ai savouré tous les moments que j’ai pu passer sur le terrain, mon seul regret est de ne pas avoir pu donner le maximum cette saison. » Puis il conclut:

« C’est difficile de tourner la page. Je suis né pour jouer au foot. »

Arnaud BOCCO

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Articles

Togo / D2: Ansoumane Diawara jette l’éponge de Kotoko

Ansoumane Diawara n'est plus l'entraîneur de Kotoko FC de Lavié. Le technicien...

France Ligue 2 : Le retour décisif de Floyd Ayité avec Valenciennes

Le milieu offensif togolais, Floyd Ayité s’est illustré ce samedi 04 février...

Togo Mercato D1 Lonato: Trois nouvelles recrues pour Tambo FC

Tambo FC de Datcha vient de s'offrir trois nouvelles recrues, dans le...

Togo / Mercato D1 Lonato : Luc Cakpo passe chez l’As OTR

Le milieu de terrain béninois Luc Cakpo s'engage avec l'As OTR. Désormais...