RECEPISSE HAAC: 0058/HAAC/07-2022/PL/P -
lundi , 6 février 2023
Football fémininInterviewPortraits

Joanitah Essi Djoka: Une passion pour le football, au milieu de plusieurs disciplines…

On ne sait pas encore vraiment où la spécialiser, parmi toutes les disciplines qu’elle pratique avec la même passion. Entre le basket-ball, le ski ou en encore le football, Essi Elom Joanitah Djoka cherche ses marques. Foot.tg s’est intéressé à son côté football et elle en parle avec beaucoup d’enthousiasme, à la veille du début de la nouvelle saison sportive. Elle fera ses premiers pas, dans le championnat national de football.

Essi Djoka se définit comme une conquérente qui aime bien s’essayer à tout ce qui attire son attention:

« Je suis une fille qui aime tout tenter; il suffit que la chose me plaise vraiment. J’étais donc en classe de 4ème quand mes camarades jouaient au basket et jour, un d’entre eux m’avait fait venir au terrain. C’est de là qu’a commencé mon amour pour le basketball car j’avais trouvé le jeu très intéressant et plein de mouvements et belles phases s’y trouvaient.

Pour le Foot, je peux dire aussi que c’est le jeu que faisaient les petits garçons qui m’avait impressionné et j’ai voulu aussi essayer vraiment l’ apprendre et voilà aujourd’hui je suis passionnée de football. »

Le parcours de la jeune fille à la tête en « feu » a débuté entre les pattes des jeunes garçons, avant qu’elle ne songe à retrouver ses congénères filles.

« J’avais débuté en Mars 2021 dans un centre de formation, Espoir foot et c’était parmis les garçons . Avec mes efforts j’arrivais à jouer des match entre les U15 et les U17 . Je me cherchais aussi avec les entraînements personnels chez un coach du club de l’Asfosa . À mesure que je pratiquais ce jeu, mes rêves , mes ambitions devenaient intenses. Je me disais qu’il va falloir me chercher un club de fille pour pouvoir vraiment vivre ma passion . C’est de là j’ai été mise au côté du club Believer FC (D1). Avec ce club, je jouerai ma première saison en football . Bien avant cela, j’ai participé au championnat universitaire de cette année, avec l’ESA-TG . Durant ce championnat, nous avons fait quatre matchs. Lors de notre premier match j’ai inscrit 1but et délivré 4 passes décisives, pour un score était de 8-0. Lors du 2ème match, j’ai délivré une passe décisive, pour le seul but du match (1-0) . En demi finale contre la Faseg, on a pas pu prendre le dessus ce qui nous a amené à jouer un match de classement qu’on a pu remporter. »

Joanitah compte bien faire une première saison en championnat national de football, mais elle n’a pas pour autant fait un choix définitif:

« Prendre une décision ou choisir entre le football et le basketball, n’est pas d’actualité. Je me dis que je laisserai à Dieu de faire ce choix pour moi. Je resterai là où la chance me sourira. Pour l’instant, je me battrai dans les deux disciplines. »

Personne de défi, la jeune fille de 19 ans veut casser les codes et les préjugés qui font encore du football, une discipline de genre:

« Ma motivation dans le foot vient du fait que certaines personnes pensent que le foot n’est pas fait pour la femme . En plus, je veux évoluer vite et faire une différence . J’ai une idole, Kadidjiatou Diani du Paris Saint Germain, qui est aussi ma source de motivation. »

Joanitah se sent prête à affronter la nouvelle saison qui débute le samedi 14 mai 2022:

« Pour une première saison qui débutera pour moi déjà ce samedi, je dirai que mentalement je suis prête car j’ai jamais eu peur d’ une chose, aussi nouvelle soit-elle pour moi. Mon objectif pour ce championnat c’est de pouvoir me faire remarquer à travers mes prestations et être vraiment fière que j’ai fait un bon choix en rentrant dans le domaine du football. »

À propos de la oremière édition de la CAN à laquelle va participer l’équipe nationale du Togo, la néophyte a quelques mots:

« Pour moi, il faut de la confiance en soi , la détermination et le courage. C’est ce qui amène le succès quand bien même que cela ne sera pas facile pour les joueuses de la sélection nationale, vue la poule dans laquelle elles ont été logées. Je peux dire que si elles ont la volonté et tout ce que j’ai cité comme valeur, elles peuvent se démarquer dans le rendez-vous du Maroc. »

《 Jouer en équipe nationale c’est une bonne chose et bah tout le monde rêve de ça .Moi également j’en rêve 》, s’exclame-t-elle ensuite, avant de conclure:

《 Pour un dernier mot je vous dirai que pour commencer une chose, il faut la volonté , la détermination, la rage d’y arriver . Et seul le travail paie d’où ma devise travaillez – priez – patientez… 》

Arnaud BOCCO

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Articles

Transfert : Une Épervier du Togo en route vers le Tout Puissant Mazembe

Le contingent des expatriées de la sélection nationale togolaise s'élargit. Eya Akoko...

D1 Lonato : Nouvelle expérience pour Ridwane Mikaïlou Djibrila, avec l’AS Gbohloe-Su

Mikaïlou Ridwane Djibrila tente une nouvelle expérience locale. Le togolais vient d'annoncer...

Amiratou N’djambara : Le FUS idéalement comme des godasses à sa pointure

Arrivé du CRAH de Casablanca, l'internationale togolaise chausse le FUS de Rabat...

France D2 (F): Nouveau but de Mafille Woedikou avec le RC Strasbourg

Mafille Woedikou a de nouveau été buteuse le dimanche 30 octobre 2022,...