RECEPISSE HAAC: 0058/HAAC/07-2022/PL/P -
jeudi , 25 juillet 2024
CAN 2023
ActualitéCAN 2023Flash

CAN 2023 : Analyse statistique d’un tournoi prolifique

La Confédération africaine de football (CAF) a dévoilé ce lundi 05 février 2024 quelques statistiques de la CAN 2023 qui s’apprête à disputer les demi-finales. Une variété de chiffres analysés mis à disposition par le groupe technique de la CAF, sur divers aspects de la compétition qui est d’ores-et-déjà plus prolifique que les deux dernières éditions.

La Coupe d’Afrique des nations 2023 tient bien son rang de la meilleure édition de la messe du football africain. Entre infrastructures de qualité et ambiance de folie, ce sont surtout les émotions que fournissent les équipes dans les stades à qui tiennent en haleine les centaines de milliers de spectateurs et millions de téléspectateurs. Alors que la balle roulait sur les six pelouses mis à disposition pour le tournoi, les filets ont suffisamment tremblé et même plus que lors des deux précédentes éditions de la CAN. Si le meilleur buteur est déjà éliminé, Ademola Lookman (Nigéria), Yoane Wissa (RDC) et Themba Zwane (Afrique du Sud) sont en pôle position pour finir meilleur buteur du tournoi.

Abondante moisson en buts

L’étape des quarts de finale de la CAN 2023 à peine passée, une remarque majeure émerge. La moisson en buts est déjà plus abondante que celle des deux dernières éditions du tournoi. Au total, 143 buts ont été inscrits sur les 48 matchs disputées soit (2,97 buts par match) contre 100 buts lors de la CAN 2021 et 102 au cours de l‘édition 2019. Une situation qui peut s’expliquer par la progression constante des nations africaines au fil des années.

Au nombre de ces 143 buts, un bon nombre ont été inscrits sur coups de pied arrêtés. Une flopée de frappes à l’extérieur de la surface de réparation sont aussi à compter dans la moisson en buts.

Provenance des joueurs en compétition

La CAN 2023 a enregistré la venue de 629 joueurs avec diverses provenances. Des provenances renvoyant aux clubs où ils évoluent. Sur les 629 joueurs, 60% proviennent de l’Europe, 26% évoluent en Afrique, 12% sont en Asie et 1% jouent en Amérique et en Océanie.

Dans le détail, en Europe, la Ligue la mieux représentée est la Ligue 1 française avec 90 joueurs. Le championnat anglais suit avec 50 joueurs, puis le championnat espagnole avec 30 joueurs enfin la Bundesliga et le championnat italien avec 20 joueurs chacun.

En ce qui concerne l’Afrique, on compte 39 joueurs sud-africains, 19 tanzaniens et 19 égyptiens évoluant entre les championnats de l’Afrique du Sud, de la Tanzanie et de l’Egypte. Aussi, 4 joueurs sont répertoriés pour le championnat marocain et 11 joueurs pour le championnat tunisien. Quant à l’Asie, 75 joueurs sur les 12% évoluent en Arabie Saoudite ce qui traduit l’attractivité de la Saudi Pro League pour les joueurs africains.

La moyenne d’âge des joueurs

Il y a assez de jeunesse dans les effectifs de la CAN 2023. La moyenne d’âge des joueurs en compétition est de 26 – 27 ans. L’équipe la plus âgée du tournoi est le Cap-Vert avec comme moyenne d’âge 28,6. Quant à l’équipe la plus jeune, on compte la Gambie (25 ans) et Côte d’Ivoire (25,9 ans.

Organisation tactique des équipes et remplacements

La CAN 2023 a vu le 4-3-3 être énormément usité. Selon les chiffres de la CAF, entre 60 et 65 % des équipes en compétition emploie ce système. Il est remarqué une grande flexibilité du système en fonction des équipes et de l’animation offensive et défensive. Le 4-4-2 est le second système le plus employé avec 15% de flexibilité.

En ce qui concerne les remplacements, il est constaté que les équipes avec le plus de changements sont pour la plupart celles qui ont atteint les quarts de finale de la CAN. Une situation qui peut s’expliquer par la fraicheur des joueurs cadres mis au repos par quelques équipes.

Le Mali et la Côte d’Ivoire trône sur le classement des équipes avec le plus de remplacements avec 26 changements effectués jusqu’au quarts de finale. Suivent le Cap-Vert, l’Angola, le Nigéria et la Guinée avec respectivement 25, 24 et 22 remplacements. L’Afrique du Sud et la RDC ont eux, effectué 21 remplacements.

Quant aux équipes tombées avant les quarts, on compte le Maroc, le Burkina Faso avec 19 changements chacun. Le Sénégal, l’Egypte , la Guinée équatoriale, la Namibie et le Cameroun complètent le tableau avec respectivement 18, 17, 15, 14 et 12 remplacements.

Organisation défensive

Sur le plan défensif, en dépit de hausse considérable du nombre de buts marqués, il est constaté une meilleure organisation défensive de la majorité des équipes en compétition. Plusieurs équipes évoluent et défendent en bloc compact. Ainsi s’alternent des bloc bas, bloc médian et bloc haut en fonction des équipes. Concrètement, il a été observé sur les matchs disputés en ce qui concerne les blocs défensive, une distance de 50 mètres entre la ligne de but et la ligne défensive. Aussi, la longueur du bloc varie entre 25-30 mètres et la largeur entre 35 – 70 mètres. Des chiffres qui traduisent une propension des équipes à évoluer en blocs sensiblement médians et compacts dans l’axe.

Les chiffres mentionnées tendent à confirmer le niveau de jeu élevé et les autres qui font de la CAN 2023, la plus belle jamais organisée. Alors que les demi-finales, l’on peut assurément s’attendre à plus de jeu, d’émotions et de suspense comme cela est le cas depuis le début du tournoi.

Emmanuel TETE

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi ...

Related Articles

Togo : Le chronogramme de la saison 2024-2025

La Fédération Togolaise de Football (FTF) a officiellement révélé le calendrier de...

LDC (F): Le groupe de l’ASKO Féminines au tournoi qualificatif de l’UFOA-B

Le tirage au sort des groupes du tournoi de l'UFOA-B place l'ASKO...

Togo / D1 Féminine: Le programme de mise en jambe de l’ASKO Féminines

Curieusement mise au repos après seulement une journée de championnat, l'ASKO Féminines...

JO Paris 2024 : Des athlètes togolais déjà en terre française

La délégation togolaise pour les Jeux Olympiques de Paris est arrivée en...