CAF: Une suspension de 5 ans pour le président Ahmad Ahmad

118

Le président de Confédération Africaine de Football est condamné par la chambre de jugement de la commission d’éthique de la FIFA, à 5 années de suspension plus une amende de CHF 200.000.

La chambre de jugement de la Commission d’Ethique indépendante reproche à Ahmad Ahmad président de la CAF et vice-président de la FIFA, un manquement au devoir de loyauté et une acceptation, plus distribution de cadeaux ou autres avantages. Des faits qui valent au candidat à un prochain mandat à la tête de l’instance faîtière du football continental, une suspension de 5 ans.

Le bail de Ahmad Ahmad à la tête de la CAF entre 2017 et 2019 a été scruté et il lui est reproché des faits liés à la gouvernance notamment le financement d’un pèlerinage à la Mecque (Oumra), ses accointances avec l’entreprise Tactical Steel spécialisée dans la fournitures d’équipement sportif. La cour a donc établi que Ahmad Ahmad a manqué à son devoir de loyauté en gérant des fonds de manière inappropriée et a abusé de sa fonction de président de la CAF.

Ahmad Ahmad écope en clair d’une interdiction de toute activité relative au football, qu’elle soit administrative, sportive ou quelle qu’elle soit, au niveau national ou international. Cette sanction est assortie d’un amende de CHF 200.000.

La sanction rentre en vigueur ce jour, date où Ahmad Ahmad en prend connaissance. Il ne pourrai plus prétendre à un nouveau mandat à la tête de la CAF.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!