Foot Solidaire Togo: En guerre contre la précarité des jeunes footballeurs

321

Protéger les joueurs de football en général et les jeunes garçons et filles en particulier dans une problématique environnementale et sociale de la pratique de leur passion, est l’objectif qui pousse la branche togolaise de l’Association Foot Solidaire à se porter sur des fonds baptismaux. L’association dont la branche togolaise voit le jour, part en guerre contre la précarité de la condition des jeunes footballeurs.

Foot Solidaire est créé en France en 2000 et existe dans bien de pays à travers le monde. Ce sont notamment l’Algérie, le Bénin, la France, l’Israël, le Maroc, la Centrafrique ou encore la Turquie. L’objectif de la création de cette association découle de la croissance démesurée des transferts de jeunes joueurs vers l’étranger, dans des conditions dépourvues de sécurité, du trafic déguisé d’êtres humains, des conditions d’entraînement anormales pour de jeunes joueurs, entre autres.

L’association lance donc ses activités également au Togo, à travers une cérémonie qui a rassemblé des acteurs des médias, du sport et en partenariat avec la Fédération Togolaise de Football, représentée par son chargé aux affaires juridiques, Hervé Agbodan. Il trouve opportune la création de la branche togolaise de Foot Solidaire : 

« C’est une association qui apporte sa contribution pour la lutte contre le trafic des mineurs dans le football. Créer une branche au Togo est une bonne chose, parce que cela apporte de la lumière sur ce que nous faisons. L’industrie du football draine beaucoup de jeunes qui rêvent de devenir des stars; seulement, le chemin pour parvenir au haut niveau est semé d’embûches. Il est donc conseillé que les jeunes soient suivis, dans leur cursus, ainsi que les parents, ainsi que les intermédiaires. »

Dans son allocution, Madame Wassilatou Falana, présidente de la branche togolaise de Foot Solidaire International a également mis en avant la protection des jeunes joueurs, aspirant au professionnalisme, dans la pratique du football :

« Ce cadre juridique et social que nous mettons en place pour les jeunes, les aidera à comprendre leur situation et la problématique de leur carrière. Nous sommes sur une mission qui est typique de tous les autres pays. Tous les enfants aspirent à réussir sans connaître qui ce qu’il existe, derrière leurs souhaits. Il y a des enfants qui restent piégés en méditerranée, dans le désert et ailleurs; voilà qui nous amène à devoir protéger d’abord la vie, puis les jeunes qui ont bien du potentiel, mais manquent de moyens. »

La branche togolaise de l’association Foot Solidaire, a une kyrielle d’activités à mener. C’est ce que tente d’égrener Moudjib Falana, Secrétaire Général de ladite association:

« Nous allons mettre sur pied un centre d’informations et de sensibilisation. Nous allons nous attaquer à l’environnement du football à la base et faire de la médiation. Tout cela englobe les centres de formation, les intermédiaires, les familles de provenance du joueur, avec qui nous allons initier des ateliers de formation. Il y a également au programme, la Semaine Foot Solidaire au cours de laquelle il sera question d’activités culturelles, des conférences débat et surtout du programme Yopa qui inclut la Yopa International Cup. C’est un tournoi qui mettra aux prises les champions de la Yopa locale de chaque pays qui se confronteront dans un pays choisi au hasard. »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!