Serge Akakpo :  » Notre objectif dans un an, jouer les premiers rôles sur le continent « 

Le manager de la sélection nationale,  Serge Akakpo s’est exprimé sur la reconstruction de l’équipe nationale et d’autres sujets relatifs aux éperviers ce lundi 1er novembre 2021. C’était dans l’émission Talents d’Afrique.

Déjà éliminé de la course au mondial Qatar 2022, le Togo disputera les deux derniers matchs des éliminatoires. Ceux-la, selon Serge Akakpo, serviront à la poursuite de l’objectif de reconstruction de l’équipe.

« On va continuer sur la même lancée, avec notre objectif de construire une équipe. Il faut qu’à la fin des éliminatoires, il y ait des enseignements, des choses sur lesquelles on puisse se baser ».

En ce qui concerne, les observations faites sur l’équipe depuis le début des éliminatoires, le manager des éperviers estime que,

« sur la double confrontation contre le Congo, (…) on commence à sentir qu’il y a un caractère, une identité qui se crée. Il y a une volonté de la part des joueurs de gagner ».

Aux critiques sur le retour en sélection d’Alaixys Romao, Serge Akakpo explique :

« Au mois de juin, quand on récupérait l’équipe, il y avait un gros travail à faire sur le plan mental. Moi j’avais approché Romao en ce moment-là et je lui ai expliqué le nouveau processus, comment on allait travailler et ce qu’on voulait mettre en place. Il était dubitatif, mais il a finalement accepté. Néanmoins, le coach, à son arrivée, a réfléchi et a estimé que ce n’est peut-être pas la meilleure idée. Il faut reconstruire avec ceux qui sont là. Ceux-là, malheureusement ne vont pas répondre au mois de septembre alors que les éliminatoires de la coupe du monde débutaient. Le coach a donc reconsidéré sa position et trouvé un joueur sur la même ligne, expérimenté pour assurer la transition ».

Les jeunes joueurs demeurent l’espoir d’une véritable reconstruction de la sélection. Josué Doké, l’un d’eux est très prometteur selon Serge Akakpo. Cependant, précise-t-il, il ne faut pas se presser dans la gestion de ces pépites.

« C’est un joueur qui fait partie de la liste du sélectionneur. C’est un très jeune joueur de 17 ans qui est prometteur. Il est venu, il s’est montré, le monde l’a découvert sur un match contre l’Egypte. Mais c’est aussi un joueur qu’il ne faut pas griller. Je pense qu’on est dans une phase où il faut bâtir des choses solides sur le terrain et en dehors du terrain, et pour des jeunes joueurs comme ça il faut un contexte favorable pour leur permettre de s’intégrer ».

Jouer les premiers rôles sur le continent très prochainement, l’objectif de la sélection nationale aux dires du manager de la sélection nationale.

« Notre objectif, il est clair, mettre toutes les chances de notre côté pour que dans un an, on joue les premiers rôles sur le continent ».

Emmanuel TETE

1 commentaire
  1. Amegadje dit

    Merci beaucoup

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.