Hatto Adjo Sophie : Un rassurant coup d’essai dans les cages de la sélection féminine du Togo

Titularisée pour une toute première fois dans les buts de l’équipe nationale féminine du Togo, dans le cadre du match amical face aux garçons du CDF Sporting Club, Hatto Adjo Sophie a été l’auteur d’un rassurant coup d’essai lors de ladite confrontation. Une prestation fort appréciable de la jeune gardienne de but qui mérite que l’on s’y attarde.

La formation masculine du CDF Sporting Club de Kodjoviakopé aurait pu malmener les Éperviers Dames du Togo par plus d’un but d’écart, si dans les cages, il n’y avait pas eu une gardienne de but installée dans de beaux jours et inspirée à sortir les bons gestes, au bon moment. Tomety Kaï la sélectionneur nationale a sûrement tiré des parades de la jeune dame de 20 ans, bien de raisons d’être sereine quant au dernier rempart de son écurie.

Culminant sur une taille de 1m 75 pour un peu plus de 72 kilos, Hatto Adjo Sophie est née le 31 décembre 2001 à Noutokou-Kondji . Sa curieuse passion pour le football dès la tendre enfance la mènera sur des aires du jeu dans son village natal. Elle sera par la suite choisie gardienne de but de l’équipe féminine de football du lycée de Amoussimé. De là, elle sera repérée par AHE Football club d’Ahepe, une localité située à presque 70 km au nord-est de Lomé la capitale. La jeune dame commence par s’entraîner avec son nouveau club dès l’année 2017. Elle participe ensuite à quatre saisons de championnat féminin de football, ce qui lui permet d’être repérée par le staff technique de la sélection nationale de football du Togo. Elle participe avec ses congénères à la première journée des éliminatoires de la CAN Maroc 2022, où elles malmènent Sao Tomé sur le score de 5 buts à 0. La manche retour sera remportée par forfait, par le Togo. Hatto Adjo Sophie n’était bien-sûr pas titularisée dans les buts du Togo, mais à mesure des regroupements, la jeune lycéenne qui prépare son BAC a su gagner en confiance et en expérience, de quoi intéresser Kaï Tomety qui a bien voulu la mettre à l’épreuve face aux jeunes garçons.

« Cela m’a beaucoup plu de faire ce match et je suis très contente de la confiance que le coach m’a faite. J’espère bien avoir fait le travail qui m’a été confié par les coachs. Je continuerai d’apprendre aux côtés de mes aînées afin de gagner plus en expérience. » a-t-elle commenté au micro de foot.tg .

Sur la campagne des éliminatoires de la CAN Maroc 2022, Sophie désire que « toute la nation togolaise soit derrière la sélection, afin d’atteindre l’objectif de la qualification ».

Pour une future carrière internationale, la jeune dame se voit évoluer en France ou en Espagne.

Arnaud BOCCO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.