Préparatifs CHAN 2023 : Revers des Éperviers en manche retour face aux Éléphants

Les éperviers se sont inclinés pour leur deuxième sortie face aux éléphant, le dimanche 31 juillet 2022. L’objectif confirmation est donc manqué, mais, on peut retenir.

Pour cette deuxième manche de la confrontation avec les pachydermes, Jonas Komla a préféré tourner l’effectif en y intégrant à 90% des joueurs remplaçants, lors du match précédent. En opération confirmation cet après-midi face à la Côte d’Ivoire, les éperviers locaux se retrouvent face à des ivoiriens plus impliqués et résolus à faire un résultat que lors du match précédent. Ils se retrouvent ainsi, dominés par leurs visiteurs qui ont même l’occasion de prendre l’avantage à la 28ème minute, sur un penalty. Cependant, Ouro-Gneni Wassiou s’interpose et garde les cages des togolaises inviolées.

Sauvés une fois, les Éperviers locaux ne le seront plus, puisqu’à la 33ème minute Karamoko Sankara ouvre le score pour son équipe, 1-0. Sept minutes juste après, le portier togolais s’incline à nouveau face à Karamoko qui signe son doublé, 2-0.

Sonnés, les Éperviers prennent d’assaut la défense ivoirienne et obtiennent dans les arrêts de jeu, un penalty transformé par Abbuy Thierry. L’écart ainsi réduit, les éperviers locaux rentrent dans les vestiaires avec désormais, un but à remonter en deuxième mi-temps.

A la reprise, le sélectionneur togolais, Jonas Komla procède à quatre changements dans le secteur offensif. Ouattara Moutalabou, Ouro-Nimini Nazife, Tchatakora Samiou et Mani Ougadja font leur entrée et tentent de rétablir la parité, mais, n’y parviennent pas, malgré les multiples tentatives. A la 85ème minute, sur un corner et une faute de main du gardien, Coulibaly Kader porte le score à 3 buts à 1. Womé Dové, comme lors de la précédente confrontation, répond à Coulibaly Kader en réduisant à nouveau l’écart, 3-2.

Le score n’évolue plus jusqu’au terme de la partie, malgré, les 5 minutes d’arrêts de jeu.

Emmanuel TETE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.