RECEPISSE HAAC: 0058/HAAC/07-2022/PL/P -
lundi , 27 mai 2024
Serge Akakpo
ActualitéEquipes nationalesFlash

Journées FIFA / Serge Akakpo : « il faut vraiment qu’on progresse dans ce secteur… »

Au terme du stage du Togo en terre marocaine et des deux matchs amicaux disputés, le manager de la sélection Serge Akakpo dresse le bilan. Il revient sur les matchs amicaux, les prestations de l’équipe et son appréciation des joueurs.

Serge Akakpo aborde d’entrée le match face à la Libye avec la peine d’un goût d’inachevé.


« C’est vrai qu’il y a le résultat un partout, mais on reste un petit peu amer par rapport au contenu qu’on a pu proposer. On a senti en tout cas en premier mi -temps que l ‘équipe avait la possibilité de faire beaucoup plus mais encore une fois on a manqué un peu d ‘efficacité. C’est ce qui a manqué depuis un bon moment à cette équipe donc il faut vraiment qu’on progresse dans ce secteur. Pour pouvoir justement valider nos temps forts ».

Il poursuit dans la même dynamique :

« Sur la première période en termes de jeu, de consistance, d ‘équilibre, de maîtrise, je pense qu’on a été au-dessus de la Libye, même si la Libye a été un adversaire intéressant. Ensuite en deuxième période le rythme a un petit peu baissé, il y a eu la pluie, je pense qui a fait baisser un petit peu l’intensité. Mais sur la première période disons que ce ne soit pas normal que ce soit la Libye qui ouvre le score et qu’on soit dans la réaction encore une fois. On doit pouvoir mettre ce premier but dans nos temps forts ».

Le manager de la sélection nationale, sur le fond de jeu s’estime satisfait. Il y a plus de sérénité et de coordination explique-t-il, avant de nuancer sur le manque d’efficacité sur le plan offensif.

« Je pense qu’actuellement on peut clairement se reposer sur le jeu, le jeu que propose l’équipe. On le sent, il y a une identité de jeu, il y a un fond de jeu qui se dégage. Les joueurs sont de plus en plus confiants, même dans les transmissions, dans les déplacements c’est beaucoup plus coordonné. On sent vraiment une identité de jeu et à partir du moment où vous avez des bases sur lesquelles vous reposez, même dans les moments difficiles, on arrive à retrouver justement les circuits de passe, cet équilibre, ce qui peut-être, on n’avait pas à un certain moment. Aujourd’hui, on peut dire clairement que la clé de ce revirement, un petit peu ce qui fait qu’on arrive à retourner les matchs même quand on est mené, c ‘est qu’il y a des bases, tout simplement, il y a des principes de jeu qui sont respectés que les joueurs ont intégré totalement. Ça permet parfois de pouvoir se relever, mais ça ne sera pas suffisant face à toutes les équipes, face à des adversaires beaucoup plus coriaces ».

Il renchérit avec le match face au Niger.

« Contre le Niger, c’est bien, parce qu’au final on arrive. Il va revenir au score et à gagner mais on a été mené de nouveau 1-0. On voit sur les deux matchs un petit peu le même scénario. On joue bien, on a plutôt la maîtrise mais on concède ce premier but et ensuite, on est dans la réaction donc il faut pouvoir encore une fois maîtriser jusqu’à pouvoir ouvrir le score et pourquoi pas tuer le match on a vu notamment contre le Niger on a raté deux penaltys. Au niveau international, ça ne pardonne pas. Il faut pouvoir tuer le match quand on a en a l ‘occasion. Les deux penaltys pouvaient nous mettre à 3-1 voire 4-1. Il faut pouvoir saisir ces opportunités-là déjà ».

Pour Serge Akakpo, le secteur offensif doit être amélioré pour plus d’efficacité.

 « Je pense que clairement, il faut améliorer le secteur offensif. On a des joueurs de qualité, on a on a de différents profils Il n’y a pas un attaquant ou un joueur offensif qui ressemble à un autre donc on a on a cette capacité à porter du danger un petit peu de partout que ce soit sur les côtés, dans l ‘axe, voire même au milieu de terrain. Mais par rapport aux qualités qu’on dégage, on ne marque pas assez. C ‘est quelque chose que je pense qui est flagrant, tout le monde peut le voir. Sur les matchs, il y a, peut -être le cap vert, on a marqué trois buts, entre le Soudan, le Sénégal et les deux matchs qu’on vient de jouer, la Libye et le Niger. Sur ces quatre matchs là, on doit pouvoir au moins marquer cinq, six buts. Au final, on a marqué que trois. Et c ‘est ce qui fait qu’aujourd’hui, on a fait des matchs nuls On n ‘arrive pas à gagner des matchs. Pour pouvoir passer le cap, il faut justement pouvoir être beaucoup plus efficace devant avoir cet état d ‘esprit de tueur, tout simplement être beaucoup plus déterminé ».

Il parle aussi des joueurs et apprécie la variété dont dispose l’effectif actuel des Eperviers avec un clin d’œil aux jeunes qui montent en puissance.

« On a la qualité, nos joueurs évoluent quand même dans des championnats assez relevés, pour certains, les meilleurs buteurs de leur championnat donc la qualité est là. On a des joueurs, mais malheureusement, il manque peut -être cet état d ‘esprit, cette détermination, cette confiance pour pouvoir débloquer la situation. Je pense que ce qui se dégage, c’est que ces jeunes joueurs -là se sont bien intégrés. Alors, c ‘est des jeunes de qualité, on les connaît déjà. Pour la plupart, c ‘est des jeunes qu’on a intégrés avec les U23 depuis deux ans déjà, même si certains sont maintenant totalement intégrés à l’équipe, je pense à Aziangbe, je pense à Dermane ou à Mensah. Ils font tous partie de la même génération, c ‘est des joueurs qu’on a récupérés il y a deux ans ».

Serge Akakpo revient également sur la prestation et l’attitude de Boma durant le stage.

« Je pense à Boma notamment, qu’on connaît maintenant depuis deux ans, qui fait partie du groupe, qui est rentré dans le circuit, qui a fait des éliminatoires de la CAN U23 également, et qui aujourd’hui a grandi, a muri, et montre qu’il est capable aussi d’intégrer l’équipe A. Il l’a montré ce soir, il a fait une bonne semaine, une bonne semaine d ‘entraînement, il a été sérieux, il a travaillé, le coach lui a demandé d ‘observer, de prendre le temps d ‘observer, de comprendre tout ce qu’il demande. Je pense que sur le match, sur la prestation qu’il a faite, on voit qu’il a intégré totalement tout ce que le coach a demandé. Dans l ‘ensemble, on est plutôt content ».

Puis, il donne son avis sur les néophytes de ce regroupement.

« Je pense que le coach est satisfait de tous les jeunes joueurs de Benjamin Holete, Boma, que ce soit Dikeni Salifou, Mansour Ouro-Tagba. Tous ceux qui ont eu l ‘occasion de jouer, de rentrer en jeu, ont montré de bonnes choses. Ils se sont bien intégrés. Mais ce qui a permis aussi leur intégration, c ‘est la stabilité de l ‘équipe parce que ces jeunes -là, si on les avait lancés il y a, peut -être deux ans ou un an, un an et demi, peut -être que l ‘intégration n’aurait pas été aussi facile. Aujourd’hui, le fait qu’on ait une structure beaucoup plus solide, on a une équipe qui est une meilleure cohésion, plus stable, ça permet l’intégration facile de ces jeunes -là. On l’a vu sur ces deux mâches -là, que ce soit le Niger ou la Libye ».

Enfin, le manager des Eperviers conclu avec un constat sur fond d’optimisme pour la sélection.

« Le coach a fait tourner énormément. Il y a différents joueurs qui ont joué. Il y a eu pratiquement 5 ou 6 changements d’un match à l ‘autre, et quand on compare aussi par rapport au match contre le Sénégal, il y a eu un turnover tout simplement, mais la qualité de l ‘équipe n’a pas baissé et ça c ‘est intéressant parce que, que ce soit contre le Sénégal, que ce soit contre le Niger ou la Libye, on peut clairement dire que l ‘équipe a évolué pratiquement au même niveau, mais en utilisant pratiquement 2 équipes ou 3 équipes différentes. Ça montre aussi aujourd’hui la profondeur de banc qu’on a, et ça montre qu’il y a vraiment un groupe de qualité ».

Emmanuel TETE

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Articles

Togo / D1 Lonato : Le récapitulatif de la 23ème journée

La 23ème journée de la D1 Lonato vient de s’achever ce dimanche...

Togo / D2 (J8) : L’Etoile Filante, second promu, le récapitulatif

Les carottes sont maintenant cuites quant aux places qualificatives pour l’élite à...

Finale LDC CAF: Malheureux Roger Aholou en manche retour (vidéo)

Titularisé en manche retour de la finale de la Ligue Africaine des...

Togo / D2 Play-offs (J8) : Le CDF Haknour en D1 Lonato, le reste du programme

Le CDF Haknour est en D1 Lonato depuis ce vendredi 24 mai...