RECEPISSE HAAC: 0058/HAAC/07-2022/PL/P -
dimanche , 23 juin 2024
ActualitéPartenariat

Togo: Des journalistes initiés aux techniques du fact-cheking, à Kpalimé

Un journaliste de FOOT.TG participe à une formation sur les techniques du fact-cheking à Kpalimé. Des moyens et outils sont donnés aux quinze journalistes participants, afin de lutter contre les fausses information.

À l’initiative du Centre d’Observation et d’Analyse du Web (COAWEB), initateur du media de vérification des faits Togocheck, il est organisé une formation aux techniques et aux outils de fact-checking, à l’endroit des journalistes et hommes de média, entre le 4 et le 5 avril 2024. La formation a lieu à 120 kilomètres, au Nord de Lomé.

Les participants venus des régions Maritimes et des Plateaux du Togo devront désormais être en mesure de distinguer les fausses informations, des vraies. Ils sont donc sensibilisés sur l’importance de vérifier les informations avant de les mettre à disposition du public. La mise en œuvre de cette formation s’inscrit dans le cadre du projet “promouvoir la liberté d’expression et des médias et protéger les défenseurs des droits de l’homme au Togo” initié par l’Observatoire Togolais des Médias (OTM) en collaboration avec l’Institut PANOS Afrique de l’Ouest (IPAO) et le Réseau Inter Africain pour les Femmes, Médias, Genre et Développement (FAMEDEV) avec l’ appui de l’Union Européenne (UE).

« L’idée pour nous au niveau du Coaweb à l’origine de TogoCheck, c’est pourvoir rassembler les journalistes et leur donner des outils qui leur permettront de lutter efficacement contre les fausses informations, de savoir détecter les fausses informations, être en mesure de les vérifier, et après, transmettre la bonne information à la population », a déclaré Noel Kokou TADEGNON, Co-fondateur du COAWEB, avant de poursuivre :

« Aujourd’hui, notre monde fait face à ce phénomène-là, qui, si on ne prend pas garde, risque donc de nous amener dans des problèmes difficilement ré solvables. Donc, il est capital pour nous de pouvoir les aider. Nous, au niveau de TogoCheck, nous faisons des recherches là-dessus, on travaille au quotidien sur ces fausses informations et on essaie aussi de former ».

Plusieurs outils sont donc donnés aux participants afin d’élargir leurs possibilités d’échapper à la tentation de relayer des informations invraisemblables, diffusées à des fins inavouées.

« Pour nous, il est capital de transmettre aussi ces connaissances à nos collègues journalistes afin qu’ils puissent être en mesure de travailler de manière autonome, à lutter contre ces fausses informations », a ajouté Noël Tadegnon.

« Pour nous, il est important d’alerter les confrères, de les former, de les aguerrir pour aider aussi la population à comprendre les enjeux liés à ce phénomène qui, aujourd’hui commencent par inquiéter le monde », a-t-il conclu.

Pour rappel, le Centre d’observation et d’analyse du web (COAWEB) est une association créée le 15 avril 2019, axée sur la vérification des informations et la promotion de l’éducation aux médias et à l’information. Son initiative phare qui est Togocheck, vise à contrer la prolifération des fausses informations dans la sphère médiatique togolaise en sensibilisant et en formant les journalistes et la société civile.

Arnaud BOCCO

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi ...

Related Articles

Exclu: Championnat d’Afrique d’athlétisme / Naomi Akakpo : « L’organisation c’est du n’importe quoi… »

Le championnat d'Afrique d'athlétisme démarre d'un mauvais pied. Après à peine une...

Togo: Démission du sélectionneur Paulo Duarte

La Fédération Togolaise de Football a annoncé le vendredi 21 juin 2024,...

Togo / Éperviers : Paulo Duarte rend le tablier

Paulo Duarte n’est plus le sélectionneur du Togo. La nouvelle a été...

Togo / D1 Lonato : ASKO – AS OTR en attraction, le programme de la 27ème journée

La D1 Lonato aborde son 27ème chapitre ce vendredi 21 juin 2024...