Les Éperviers du Togo ont entamé leur préparatifs dans le cadre du match contre les Comores, comptant pour la première journée des éliminatoires de la CAN Cameroun 2021. Le technicien français Claude le Roy s’est confié à la presse, après la première séance qui a regroupé juste une quinzaine de joueurs.

«Il se prépare un match très important, d’éliminatoires de coupe d’Afrique. On sait que souvent les deux premiers matches ne sont pas toujours déterminants mais ont une grosse incidence sur la suite, donc bien évidemment on a à cœur de bien démarrer même si on sait que ça va être compliqué. On a à cœur de réussir ce match contre les Comores. C’est vrai que les deux mauvaises nouvelles d’hier (forfaits de Floyd et Bebou) m’ont un peu plongé dans l’embarras et un peu dans la tristesse mais comme je l’ai souvent dit, les cimetières sont pleins de gens indispensables donc on va essayer d’oublier Floyd et Bebou et construire avec ceux qui sont là. Mais c’est vrai que ces deux blessures arrivent à un mauvais moment.»

Parlant de la séance du jour, Claude Le Roy de décortiquer la stratégie pour contenir l’adversaire: «On a essayé de travailler les placements sur la latéralité parce qu’on sait que c’est comme ça qu’on peut poser des problèmes aux Comores en essayant de tirer au maximum le ballon dans la largeur. C’est donc ce qu’on a fait sur peu de profondeur mais beaucoup de largeur pour trouver des solutions extérieures en permanence, avec des points de fixation sur des attaquants pour des relais au milieu, donc ils l’ont très bien fait. Au départ ils ont été très maladroits dans la finition. Il faut qu’on soit beaucoup plus efficaces dans les deux seize mètres cinquante, défensivement et offensivement. On a fait deux très bons matches amicaux contre Cap Vert et la Guinée équatoriale mais à l’arrivée, c’était une courte défaite et un match nul, ça aurait pu être sanctionné par deux victoires mais on a été trop maladroits pour gagner ces matchs là. C’est un de nos gros problèmes récurrents et pourtant on a de bons joueurs qui marquent beaucoup de buts dans leur championnat respectifs. C’est pas forcément l’addition de buteurs qui fait une équipe offensive et efficace, c’est quelque fois aussi la chance, la confiance et la réussite. »

Le technicien français ne se leurre pas, à propos de la difficulté de la tâche. «C’est un match compliqué! On sait que ça va être compliqué mais bon, il faut qu’on gagne à domicile.»

La deuxième séance a lieu ce mercredi au stade de Kégué avec le reste du contingent qui a rallié Lomé, la nuit dernière.

Laisser un commentaire