Les 3è et 4è journées des éliminatoires de la CAN 2021 répondent à un protocole sanitaire bien défini par la CAF. Ce protocole sanitaire mérite d’être connu par tout acteur impliqué dans le déroulement des éliminatoires.

La Confédération Africaine de Football s’est prononcé sur le protocole en vigueur pour informer tous les acteurs qu’il s’agira du protocole des matchs internationaux de la FIFA.

Chaque acteurs impliqué dans le déroulement des 3è et 4è journées devra obligatoirement se soumettre au test PCR. La CAF informe que « la fédération hôte est responsable uniquement du paiement du test des officiels de match et de sa délégation. Le pays hôte rembourse aux officiels de match les frais de PCR effectués avant le voyage sur présentation des pièces justificatives. L’équipe visiteuse prend en charge les le coûts du test PCR de toute sa délégation. » En cas de délocalisation, l’hôte initial reste responsable de la couverture financière.

Concernant le calendrier des tests, « c’est 72h avant le départ vers le pays hôte. Toute personne qui quitte un pays / une zone ou qui transite par un pays / une zone avec le statut actuel de
«transmission communautaire» du COVID-19 doit fournir la confirmation d’un résultat de test PCR négatif
effectué au plus tôt 48 heures avant le départ. »
Pour les participants au match, « le test PCR obligatoire doit être effectué au plus tôt, 48 heures avant que les participants au match
n’accèdent au stade. Les résultats doivent être disponibles deux heures avant le départ vers le stade, un jour avant le match ou
le jour du match , selon la première éventualité. »

La CAF a spécifié la période de transmission des résultats de test et les mesures à adopter en cas de résultat positif : « Pour participer ou travailler sur un match, les résultats du test PCR devront être présentés en personne au
moment de l’entrée au stade un jour avant le match et le jour du match. Le port de masque couvrant le nez et la bouche est obligatoire pendant la présence au stade à l’exception
des personnes participant aux activités du match, y compris l’entraînement / l’échauffement et le match
lui-même. Avant de voyager, une personne dont le test est positif doit s’isoler immédiatement pendant un certain
nombre de jours (généralement sept à dix), comme stipulé par les autorités locales de santé publique du
pays. Après l’arrivée dans le pays d’accueil: les personnes dont le test est positif doivent s’isoler immédiatement
pendant une durée déterminée par les directives de santé publique du pays d’accueil. Chaque équipe est responsable du bien-être de son joueur et des membres de la délégation pendant toute
la période d’isolement / de quarantaine. Le Team Manager ne doit quitter un pays que lorsque le dernier
joueur est sorti d’isolement ou de quarantaine. »
Chaque équipe est tenue de fournir en plus «un agent de liaison médical et un agent de mise en œuvre de l’équipe d’hygiène, un coordonnateur de la réponse médicale, un conseiller expert, un coordonnateur médical su stade, entre autres.»

« Selon la Commission d’Organisation de la Coupe d’Afrique des Nations et en conformité avec les règles du
jeu de la FIFA, tout match devrait être être joué si l’équipe compte au moins 11 joueurs (y compris le
gardien de but) + 4 remplaçants. Pour les éliminatoires de la CAN, la liste est ouverte et les équipes nationales peuvent voyager avec un
nombre illimité de joueurs. Il est recommandé de voyager avec le plus grand nombre de joueurs possible afin de pouvoir remplacer
tout joueur positif au test COVID19. »

Comment déterminer les résultats des matchs qui ne
peuvent pas être joués: « Dans le cas où une équipe participante ne peut pas se rendre dans le pays hôte et / ou sur le lieu d’un
match en raison d’un voyage ou d’une autre restriction liée au COVID-19, l’équipe qui n’a pas pu se déplacer
au pays hôte et / ou sur le lieu d’un match sera considérée comme ayant perdu le match 2-0. Selon le règlement du COVID- 19, si une équipe ne possède pas le nombre minimum de joueurs (11 joueurs
(y compris le gardien de but) + 4 remplaçants)pour jouer un match, l’ équipe sera considérée comme ayant
perdu le match 2-0. Dans des circonstances exceptionnelles, le comité d’organisation sera consulté pour une décision finale
concernant le match / la situation en question.»
Par conséquent, aucun match ne sera reporté ou annulé pour les cas positifs de covid-19.

« Pour le reste des matches de la saison 2019 – 2020, la CAF appliquera la règle exceptionnelle des cinq
remplaçants adoptée par la FIFA durant la période de la pandémie, suivant les conditions ci-après: Chaque
équipe sera autorisée à utiliser un maximum de cinq remplaçants. Pour éviter de trop perturber le cours du match, chaque équipe aura au maximum trois opportunités de
procéder à des remplacements pendant le match ; en outre, ces remplacements pourront être effectués à la
mi-temps. Si les deux équipes effectuent un remplacement en même temps, il sera considéré qu’elles
utilisent chacune l’une de leur trois opportunités de remplacements.»

12 joueurs remplaçants seront sur le banc.
« Les remplaçants et les officiels pourront s’asseoir sur le banc s’il y a suffisamment de sièges requis pour la
distanciation sociale. Sinon, l’association hôte devrait fournir des sièges dans les tribunes avec un accès
facile aux bancs.»

La CAF a renseigné sur l’épineuse question de la présence de spectateurs, pendant le match. « Selon le protocole de la CAF concernant le COVID-19, tous les matchs se joueront sans spectateurs. Si le gouvernement de l’association hôte approuve que les matchs se jouent avec des spectateurs, la
fédération hôte se devra d’obtenir l’approbation de CAF.
»
Sur la question du masque obligatoire pour tout le monde, « le port de masques couvrant le nez et la bouche est obligatoire pendant toute la durée de la présence au
stade à l’exception des personnes participants aux activités du match, y compris l’entraînement /
l’échauffement et le match lui-même.»

Les équipes visiteuses doivent arriver dans le pays hôte, au plus tard la veille de la journée du match en question. Dans les vestiaires, « L’utilisation des vestiaires doit être minimisée autant que possible. En fonction de la taille des vestiaires, des salles supplémentaires peuvent être utilisées pour accueillir
tous les joueurs et officiels d’équipe. Tout spa, sauna, jacuzzi, bain de glace ou installation similaire ne doit pas être utilisé. Tables de massage, équipement de fitness à installer dans une zone séparée. Restauration, collations légères scellées et préemballées. Boissons en bouteilles jetables ».

Dans le transport terrestre, « tous les véhicules doivent être nettoyés et désinfectés. La distance physique doit être maintenue. Les chauffeurs doivent être testés. »
Dans les hôtels, « Tous les espaces et surfaces sont à nettoyer et désinfecter.
Des désinfectants pour les mains doivent être fournis dans chaque chambre
Les contacts potentiels avec d’autres clients de l’hôtel doivent être évités
Chaque individu doit avoir sa propre chambre d’hôtel. Les individus ne quittent pas l’hôtel sauf pour les activités pré-organisées
• La restauration doit être planifiée de manière à minimiser les interactions entre le personnel de l’hôtel et les
équipes, les officiels de match, etc.
Veuillez vous référer aux pages 64-65 du protocole de retour au football de la FIFA pour plus de détails. »

Dans les centres d’entraînement, « Les propriétaires et exploitants des sites d’entrainements doivent connaître et respecter les protocoles
spécifiques de test, d’hygiène et de nettoyage. Tous les espaces et surfaces concernés doivent être soigneusement nettoyés et désinfectés. Un désinfectant pour les mains doit être fourni. Les sessions d’entrainements devraient être fermées aux médias et au public. Une entrée dédiée, utilisée uniquement par les équipes et les officiels de match doit être fournie. Le temps passé dans les endroits fermés, comme le vestiaire avant et après l’entraînement, doit être
minimisé. Toutes les pièces doivent être correctement ventilées. Tout spa, sauna, jacuzzi, bain de glace ou installation similaire doit rester fermé.»

Chaque pays hôte peut utiliser 6 porteurs de ballons. L’utilisateur de mineurs est déconseillée. Le ball kid doit accéder au périmètre du terrain à partir d’une voie d’accès séparée et rester à l’écart. Les balles de match doivent être désinfectées chaque fois qu’elles sont hors jeu.

« Le port de masques couvrant le nez et la bouche est obligatoire pendant toute la présence au stade à
l’exception des acteurs impliqués dans les activités du match, y compris l’entraînement / l’échauffement et
le match lui-même. La pause de refroidissement n’est pas obligatoire et dépend de la décision des officiels de la CAF sur le
terrain. Des bouteilles scellées à usage unique doivent être fournies aux officiels de match. Le partage de
boissons n’est pas autorisé.»

Concernant les médias, la CAF renseigne qu’il n’y aura « pas de zone mixte. La conférence de presse virtuelle si possible (Officiers de Media des deux équipes). Flash Interviews (Pour les chaines de TV ayants droit uniquement). Seuls les photographes des équipes participantes sont acceptés. Les « cars-régies » seront admis sous certaines conditions : espace clos situé dans le périmètre intérieur
ou extérieur du stade et où les camions utilisés par les diffuseurs sont stationnés (en toute sécurité). Le
personnel technique de ces cars doit se soumettre au protocole sanitaire décrit pour tous les participants
au match : distanciation sociale, port du masque et respect des mesures barrières.»

La CAF a enfin pris la peine même de redéfinir certains concepts pour que tout le monde soit fixé : « Carte d’accréditation : carte délivré par l’association hôte (ou tout autre
organe autorisé) qui permet à son titulaire d’accéder au site officiel du stade.
Association hôte : association membre basé sur le territoire où le match est organisé.
Association participante : association membre dont l’équipe participe à la compétition.
Pays hôte : pays ou territoire où le match est organisé.
Personne participante : personne exerçant un rôle professionnel et non un spectateur.»

Laisser un commentaire