Togo: Nomination de Paulo Duarte entre satisfaction, résignation et déception

735

La nomination de Paulo Duarte comme sélectionneur national des Éperviers du Togo a suscité des réactions entre satisfaction, résignation et déception parmi les différents acteurs du monde du football togolais.

Pour Fifi Assogbavi directrice du site d’information http://togofoot.tg de plusieurs maux, il a fallu choisir le moindre: « Paulo Duarte est un choix acceptable par rapport à tous les noms qui circulaient. Il est jeune et a fait ses preuves avec le Burkina Faso en terminant 3e de la CAN 2017.
Mais il ne faut pas s’enflammer non plus. Il y a du travail ».

La consœur pense que Paulo Duarte « doit s’évertuer à mettre sur pied une équipe compétitive ,ce que le Togo n’a plus. Relever non seulement le niveau technique des éperviers mais aussi le niveau psychologique. Travailler en étroite collaboration avec les autres membres du staff technique mais aussi être en symbiose avec la presse et le public. »

Tous les acteurs du monde sportif ne sont pas d’accord sur le choix du portugais. C’est le cas de Evelyn Gbényédzi, responsable du Groupe Sosports. Pour elle, il aurait été de bon aloi de donner une chance aux techniciens togolais:

« Je suis personnellement déçue par ce choix de la FTF et du ministère des sports. Il est temps que nous commençons au Togo, à faire confiance aux techniciens locaux. Paulo Duarte n’a forcément pas convaincu a travers les résultats par les pays où il est passé. Peut-être que le Togo va lui réussir, c’est possible. Mais les autorités auraient pu être fidèles au slogan dont elles nous abreuvent depuis un moment “consommons local”. »

La consœur préfère placer sa confiance en le technicien Jonas Kokou Komla qui assume l’intérim, en attendant l’arrivée du portugais :
« En attendant l’arrivée de Duarte en Août, si Jonas Komla a qui est confié la responsabilité du nid, fait de bons résultats, qu’en adviendrait-il? C’est autant de questions qui me taraudent l’esprit. »

Hughes Rhodes est agent de joueur. Il préfère laisser le bénéfice du doute au nouveau sélectionneur :
« On va lui laisser le bénéfice du doute du nouvel arrivant. Son choix me paraît plus judicieux qu’un Alain Giresse, plus âgé et qui fait partie du cercle des sélectionneurs français qui roulent leur bosse sur le continent malgré leur contre-performance chronique. Il faut savoir que Paulo Duarte, a été entraîneur à succès à son arrivée en Afrique au Burkina entre 2007 et 2012. Il connait aussi le contexte du football de club en Europe ou sur le continent (Union Lieira, CS Sfaxien ou Le Mans) . Le Togo recrute un entraîneur ambitieux en quête de nouvel exploit. »

Hughes Rhodes a une idée sur la mission qui doit être celle du sélectionneur portugais: « Son rôle est de rebâtir une équipe togolaise compétitive. Il ne réussira pas tout seul mais dans un projet global avec la Direction Technique Nationale et les sélectionneurs de jeunes. Il y a un creux générationnel actuel qui impose au sélectionneur d’être innovant dans les choix de joueurs. Il faut arrêter d’aller chercher des binationaux qui jouent en réserve professionnelle et sont peu aguerris aux joutes internationales. Paulo Duarte, d’après mes informations, est un bosseur et quelqu’un qui inculque à ses joueurs la culture de la gagne. »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!