Togo: Nibombé Daré très amer après l’éviction d’Agassa du staff technique

3 870

L’ancien défenseur central de l’équipe nationale du Togo, Nibombé Daré s’est prononcé sur l’éviction de Kossi Agassa du staff de l’équipe nationale du Togo. Il parle également des préparatifs de la sélection nationale, pour les éliminatoires du mondial Qatar 2022.

Interrogé par téléphone sur radio Taxi fm, Nibombé Daré n’a pas semblé très enthousiaste à propos de l’atmosphère dans laquelle baigne actuellement l’équipe nationale de football du Togo. L’éviction de Kossi Agassa notamment lui semble inopportune:

« C’est décevant, l’éviction du “sergent” Agassa, du staff. On perd une personne ressource, une personne de référence, après de longues années passées en équipe nationale. C’est interpellant ce départ, quand on sait que Abalo Dosseh aussi est parti de ce staff. Tout cela reste incompréhensible. Si par exemple le staff actuel venait à prendre des décisions à l’encontre de notre pays, je vous laisse deviner la suite. »

Nibombé Daré appelle les autorités sportives à se ressaisir:

« Personnellement, je pense que le Président de la fédération et son ministre de tutelle se trompent de combat. Ils doivent rapidement se ressaisir pour mieux restructurer et donner un sens cohérent ( je pèse mes mots) à leurs prises de décisions. Sinon, plus d’un togolais ne comprennent pas pourquoi on peut retirer Agassa de ce staff. Si le ministre veut se servir des doléances formulées de revoir le salaire de Agassa à la hausse pour s’attaquer à son intégrité morale, et lui et le Président de la fédération feraient mieux de retrouver plutôt leurs régiments, à la caserne. Ce n’est pas normal ce qui a été fait. »

À travers le cas Agassa, Nibombé Daré évoque un manque de considération pour les anciens joueurs:

« Agassa n’est pas à sa première proposition de contrat et le fait de se précipiter pour sortir une décision alors qu’ils sont en pourparlers, ça fait très mal et ça touche au moral de tous les togolais et de nous autres anciens partenaires de l’équipe nationale. »

L’ancien international s’est également prononcé sur les impacts de cette décision sur le groupe de l’équipe nationale du Togo. Il mentionne la désunion en amont, qui n’arrange pas les Éperviers du Togo.

« La décision prise à l’encontre d’Agassa nous divise mais ne doit pas nous amener à nous désolidariser de notre équipe nationale. Le timing choisi pour sortir de l’équipe nationale n’est pas bon. Les Éperviers ont besoin du soutien moral, mental et spirituel pour bien entrer dans la compétition, à partir de mercredi. Les raisons qui vont être évoquées plus tard pour justifier cette prise de décision vont être vraiment réfléchies, pour convaincre le peuple togolais à digérer cette décision. »

L’ancien défenseur central de l’équipe nationale du Togo parle de l’importance du match face au Sénégal, malgré les conditions de préparations, qu’il n’apprécie pas:

« La stratégie d’aller se regrouper en terre sénégalaise avant de jouer mercredi, selon moi, est une mauvaise stratégie parce que ce match reste le premier certes, mais c’est aussi un match très très important et décisif. Je ne comprends pas comment on peut se retrouver en terre sénégalaise pour préparer le match. J’ai toujours trouvé adéquat de faire le rassemblement à Lomé avant de partir. On leur souhaite bonne chance et bonne merde à eux. »

À propos des campagnes de prière organisées à l’intention de l’équipe nationale, Nibombe estime que « si cela peut les aider, c’est bien. Il faut d’abord que ces prières apportent de la motivation. »

Arnaud BOCCO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!