La planète du football perd son dieu. L’Argentine perd son garçon en or. Diego Maradona est mort. L’emblématique numéro 10 de l’albicéleste incontrôlable sur l’aire de jeu capable de tourner ses adversaires en bourrique reste indescriptible par des mots. Entre la légende, le génie, le diable et l’homme, les hommages sont écartelés. De la vénération, de l’adulation mais aussi de la commisération et quelques regrets sont autant de sentiments qui tapissent les hommages qui pleuvent de toutes parts. Claude Marie-François Le Roy entraîneur de l’équipe nationale de football du Togo rend sa part d’hommage au “El pibe de Oro”.