Dans l’effectif de la modeste formation de Sara Sport de Bafilo, une silhouette frappe les attentions. Celle d’un athlète qui fait froncer les sourcils aux adversaires et fait douter avant-centres. Il se nomme Serge Kokou Darrah.

Serge Kokou Darrah naît le 05 mai 1997. Dans sa petite enfance, il fallait absolument s’aligner dans son camp, au risque de sortir perdant au jeu de football. Puis, pour faire plus sérieux, Serge intègre le Centre de formation Arc-en-ciel pour mieux polir son talent de défenseur central. En 2012, il convainc les décideurs du club Asfosa de Lomé, qui l’enrôlent. Nous sommes en deuxième division nationale. Le bail fini, il retourne chez lui au centre de formation. Deux ans plus tard, il signe avec l’Association Sportive du port autonome de Lomé, en 2016 plus précisément. Il finit champion de l’exercice avec une prestation digne d’intérêt qui pousse Akapiospor, clud de D3 turc, à lui offrir une occasion d’essai. La tentative n’ayant pas été concluante, il rejoint le club de première division Panthère de Dougou, au Bénin. C’est en 2018. Serge Darrah revient se ressourcer au pays en 2019 et s’allie au club de Sara Sport.

Le colosse allie avec une certaine précision, puissance, endurance, technicité dans la récupération que, après dix journées à peine de championnat, il convainc le sélectionneur national des Éperviers locaux, Jean-Paul Abalo, qui le convoque afin de préparer la compétition du Championnat d’Afrique des Nations, auquel les togolais se sont qualifiés et qui aura lieu au Cameroun. Depuis, le défenseur central continue de nourrir l’ambition d’une suite de carrière beaucoup plus alléchante. D’ici là, de son pieds droit, et agilité et solidité il continue de manier avec aisance, sa charge pondérale de 83kg répartie sur une taille de 1.80m.

Laisser un commentaire