La sélection nationale des Éperviers du Togo s’est qualifiée pour son unique participation à une phase finale de coupe du monde de football, il y a 15 ans.

C’était le 8 octobre 2005. Le Togo venait de décrocher sa toute première qualification pour une coupe du monde, face au Congo Brazzaville. Celle-ci était prévue en Allemagne.

Le stade Alphonse Massamba-Demba de Brazzaville avait fait le plein de supporters, acquis à la cause des Diables Rouges. Menés par deux fois, la bande au regretté technicien nigérian Stephen Keshi a trouvé la formule pour revenir à la marque et ensuite remporter la partie par 3 buts à 2.

Le Togo pouvait se contenter d’un match nul pour s’offrir le graal du mondial. Les Éperviers ont fait mieux en remportant une victoire. Emmanuel Adebayor a d’abord obtenu l’égalisation à la 40ème minute après l’ouverture du score de Douty pour les congolais, à la 26ème. Les hôtes reprennent les devants par l’intermédiaire de Mamouna Osssila, mais Cougbadja Kader a répondu à l’heure de jeu pour le 2 – 2. Il reviendra 10 minutes plus tard pour planter le 3ème but, sur un service de Adebayor.

La vive émotion qui a emballé le public sportif togolais a semblé avoir atteint la nature elle-même qui a déversé un torrent de pluie sur Lomé. Mais les aficionados ont bravé les larmes de joie du ciel, pour fêter l’événement historique.

Les éliminatoires avaient placé le Togo dans le même groupe avec le Mali, le Sénégal, la Zambie et le Libéria. On ne vendait pas forcé chère la peau de l’Épervier national, mais ils l’ont fait.

La suite des événements, avec la participation elle-même au mondial allemand, c’est une autre histoire…

Laisser un commentaire