QCAN U17 : tolérance zéro contre la fraude sur l’âge

684

Toute équipe présentant un joueur n’ayant pas réussi au test d’imagerie par résonance magnétique ( IRM) sera disqualifiée du tournoi qualificatif CAN U17 disputé du 5 au 18 janvier à Lomé.  

La Confédération africaine de football (CAF) appliquera ainsi un amendement adopté par  son comité exécutif, au cours d’une  réunion virtuelle, le 10 septembre 2020.

«Un amendement au règlement des tests IRM a été approuvé afin de disqualifier toute équipe présentant un joueur non-éligible», a indiqué à la CAF à l’issue de la réunion. 

Cette mesure s’applique au QCAN U17 et la prochaine CAN des moins de 17 ans, qui aura lieu du 13 au 31 mars 2021 au Maroc.

La CAF a imposé le test IRM dans toutes les éditions de phase finale des ses tournois des moins de 17 ans, depuis 2011.

Le test IRM, obligatoire pendant les éliminatoires et phases finales des compétitions U17.

Tous les joueurs des équipes participantes au  tournoi  qualificatif à la CAN U17 Maroc 2021 de Lomé ont été  soumis à cet examen de détermination de l’âge osseux pour contrôler l’âge des joueurs et s’assurer que les compétiteurs sont bien tous nés après janvier 2003. 

Le test se fait par l’analyse du  cartilage  de  conjugaison  de  la  physe  radiale  inférieure. Les cartilages du  poignet gauche de chaque joueur sont examinés  pour vérifier avec une efficacité de 99 %, si un joueur est âgé de moins de 17 ans. Le test se fait avec « des aimants puissants, des ondes radio et un ordinateur pour prendre des images détaillées »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.