Samuel Éto’o à Lomé: « J’étais toujours le numéro 1… » (vidéo)

En marge d’un match d’entraînement entre ASKO de Kara et les ANGES de Notsè tenu à Lomé, l’ancien international Camerounais Samuel Éto’o qui était en visite à Lomé a invité les joueurs togolais à cultiver un mental de gagnant.

L’attraction du dimanche 7 mars 2021 au stade municipal de Lomé était la visite de l’ancien joueur du FC Barcelone Samuel Éto’o. Avant de laisser les 22 acteurs se livrer à l’exercice de match amical qui devait permettre de préparer de part et d’autre la nouvelle saison qui va s’ouvrir bientôt, la star camerounaise est descendue de son piédestal pour prodiguer d’utiles conseils à ses jeunes frères togolais.

Samuel Éto’o commence par manifester de la reconnaissance pour les chances qu’il a eues dans sa carrière : « j’ai eu beaucoup de chances! Parce que je suis arrivé dans de très belles équipes avec de très bons joueurs » a-t-il dit avant de mentionner la concurrence qu’il y avait entre lui et ses congénères d’antan, puis le respect que cela induisait pour lui : « … mais ces bons joueurs ne jouaient pas pour moi; ils étaient là aussi pour jouer. Très souvent, certains d’entre eux devaient s’asseoir sur le banc de touche pour que je joue. Donc il y avait ce respect là. »

L’ancien coéquipier de Ronaldinho avait toujours la conviction d’être le meilleur de tous: « Dans ma tête, je me disais qu’il fallait que je sois le meilleur. Je n’avais jamais pensé en priorité à l’argent. Évidemment on me payait, mais derrière, je me disais qu’il fallait que je sois le meilleur. Dans notre petite Afrique là, avec toutes les difficultés que nous avons connues, il fallait que je sois le meilleur. »

C’est alors que le rejeton de Newbel montre la procédure aux 22 acteurs restés attentifs à son allocution: « Pour être le meilleur, il faut d’abord être convaincu qu’on est le meilleur. J’étais convaincu dans ma tête que j’étais plus fort que tout le monde. Même dans les vestiaires, même quand je rentre sur l’aire de jeu, vos aînés me regardaient et se disaient que c’est pas possible. Parce que dans ma tête, je me disais que je vais rentrer dans ce stade et je vais faire ce que je sais faire; et je vais le faire! C’était ça la différence. » Samuel Éto’o a montré ce qui le différenciait des autres: « Dans leur tête, ils se disaient, nous on rentre dans ce stade, et on va voir ce qui va se passer. Cela ne m’arrivait jamais. Alors certains ont pensé que j’étais le meilleur et j’ai gagné tout ce que j’ai gagné. Parce que j’étais le numéro 1 ! »

Enfin l’ancien capitaine des Lions Indomptables a convié ses jeunes frères au travail et à beaucoup d’abnégation : « Faites donc toujours cette réflexion. Ayez envie de gagner des championnats, ayez surtout envie d’être les meilleurs. Quand on est meilleur, on vous prend parmi les autres! Ne vous contentez pas seulement de jouer parce que au football, vous avez rapidement fait de faire de mauvais choix qui ne vont vous profiter que pendant trois ou quatre saisons. Pour certains même, ce sera moins, surtout quand vous faites le choix de l’argent. »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.