Elim Mondial 2022/Serge Akakpo :  » Ce match est parfait « 

Le manager de la sélection nationale, Serge Akakpo a dressé le bilan des éperviers pour les 5 matchs des éliminatoires du mondial 2022, ce jeudi 11 novembre 2021. Pour lui, le match contre le Sénégal était parfait.

Substitut de l’entraîneur lors de la conférence d’après match, Serge Akakpo a estimé qu’il y a de la progression au sein du groupe des éperviers sur les 5 matchs disputés, même si sur le plan comptable, la situation est beaucoup moins reluisante.

 » Sur ces 5 matchs, s’il faut faire un bilan, je pense que ce match est parfait, puisqu’on a commencé par le Sénégal et on joue le latch retour contre le Sénégal. Quand vous voyez un peu les matchs que le Sénégal a fait ensuite contre la Namibie, contre le Congo, ils ont encaissé 6 buts, 7 buts alors que nous, on en a encaissé que 2 chez eux et ce soir, on a réussi à faire jeu égal avec le Sénégal. Je dirai même qu’on a mieux joué qu’eux sur l’ensemble du match « .

Il ajoute :

 » On a été meilleur dans tous les compartiments du jeu. Que ce soit défensif, Wassiou n’a pas eu de grande intervention à faire. Devant, on a été présent, on a tenté des choses, collectivement on a été bon. Pour moi, le bilan, il est plutôt. Certes, sur le plan comptable, ce n’est pas ça, parce qu’on aurait préféré repartir avec la victoire et avoir les 7 points aujourd’hui et pourquoi pas être à 9 points parce que lorsqu’on regarde le match du Congo aussi, on aurait pu gagner à domicile. Mais je pense que dans la progression de l’équipe, dans le travail qu’on a entamé, c’est plutôt positif et ce match retour contre le Sénégal montre qu’il y a eu du progrès en 2 mois « .

Quant aux remplacements, Serge Akakpo justifie les choix du coach et estime que tout a été bien fait.

 » La sortie de Romao, c’était pour éviter un carton rouge, parce que c’est quelqu’un qui prend facilement des cartons rouges. Le coach avait donc peur de l’infériorité numérique puisqu’on jouait contre le Sénégal qui est une équipe expérimentée. Il a donc préféré le sortir, pas parce qu’il faisait un mauvais match, mais parce qu’il voulait éviter qu’il prenne un deuxième carton jaune. La sortie de Kévin Denkey, c’était pour apporter de la vivacité. On a préféré mettre Thibault qui pourrait un peu plus déranger les grands gabarits. Je pense que ça a plutôt bien marché. Malheureusement, on a pris un but mais je ne vois pas ce que le coach aurait fait de plus « .

Sur le but encaissé, l’ancien défenseur central pointe 3 erreurs d’appréciation qui se sont révélées fatales.

 » Lorsqu’on a pris le but on a unanimement identifié trois erreurs qui ont éte commises. La première, c’est qu’on a pas fini l’action. C’est-à-dire que Thibault, il aurait dû frapper. Le ballon serait sorti en 6 mètres, ou serait contrer ou serait sorti en corner. La deuxième erreur, c’est que Franco Atchou, lui aurait fait une faute puisqu’il n’était pas menacé de suspension pour le match contre la Namibie pour empêcher le Sénégal de progresser et la troisième erreur, peut-être que le gardien n’aurait pas dû sortir en ce moment-là « .

Cependant, poursuit-il :

 » Mais quand je revois l’action, c’est vrai que la couverture n’etait pas aussi bonne donc il a estimé que son défenseur était en retard et il est sorti. C’est un choix, ça va très vite. On ne fait pas toujours les bons choix. C’était finalement un mélange de mauvaises décisions, pas forcément mauvaises décisions, mais la meilleure au moment clé « .

Le manager des éperviers reconnaît par ailleurs, un regain d’engouement au sein du public sportif pour l’équipe nationale.

 » Il y a un patriotisme, une volonté de la part des joueurs de défendre la patrie à 300% et c’est tout à fait normal que le public sportif, que le peuple soit derrière. Nous, on le ressent. On ressent que les gens commencent à reprendre un peu goût à l’équipe national « .

Emmanuel TETE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.