Un atelier de réflexions a rassemblé les acteurs du sport, togolais dans les locaux du ministère des sports. L’objectif était de trouver les moyens de relancer les activités, les championnats nationaux de D1 et D2 notamment.

Le  président de la Fédération Togolaise de Football ( FTF) ,  Guy Gbézondé Akpovy a participé  à cette rencontre, au cours de laquelle, il a été question de trouver les moyens de relancer les activités, en considération de l’urgence sanitaire imposée par le coronavirus.

Foli-Bazi Katari, le ministre togolais des sports a vivement convié, à cette occasion, la Fédération Togolaise de Football notamment, à faire des propositions concrètes qui puissent militer dans le sens de la reprise des championnats.

« Pour permettre au gouvernement de prendre en compte la situation du monde sportif, il est nécessaire que les propositions viennent des acteurs eux-mêmes. Alors, nous nous sommes dit qu’il faut une rencontre comme celle-ci pour que les présidents des fédérations essayent d’échanger avec le cabinet sur les mesures que nous pouvons prendre pour que les activités sportives puissent recommencer”, a-t-il dit.

“En réalité, on ne saurait rester dans un état sans sport tout le temps étant donné que les activités sportives se trouvent être les activités qui embrassent le maximum de nos concitoyens” a ajouté Foli-Bazi Katari.

” J’aurai bien voulu qu’à cette rencontre, que ce ne soit pas le gouvernement, que ce ne soit pas le comité national de riposte qui se mette à réfléchir sur les conditions dans lesquelles les activités doivent recommencer, mais que ce soit nous-mêmes acteurs du sport qui réfléchissons et qui faisons la proposition au gouvernent et à la commission nationale » a encore dit le ministre.

Guy Gbézondé Akpovy, président de la Fédération Togolaise de Football a manifesté sa préoccupation de voir vite le football rouler de nouveau et ceci dans l’avantage des clubs qualifiés pour les compétitions continentales.

“L’autre préoccupation majeure aujourd’hui ce sont les compétitions internationales puisqu’en interne nous n’avons pas d’obligation vis-à-vis de quelque acteur que ce soit mais à l’international les dates s’imposent à nous” a-t-il expliqué

“Donc c’est à ce niveau que nous restons vraiment préoccupés par rapport à la reprise des différents entrainements de toutes les équipes nationales, y compris les clubs qualifié pour représenter le Togo sur l’échiquier continental” a affirmé Guy Akpovy.

La Fédération Togolaise de Football souhaiterait volontiers une dérogation spéciale pour les équipes engagées pour des compétitions africaines.

” Une requête est introduite au niveau du gouvernement tentant à la demande d’une dérogation spéciale pour toutes les équipes nationales pour qu’elles puissent se remettre au travail dans les conditions strictes” a déclaré le président de la FTF.

D’ici la concrétisation de tous ces vœux pieux, les premiers acteurs, les joueurs notamment, continuent d’espérer.

Laisser un commentaire